[ÉTHOLOGIE] Au secours ! Mon cheval ne veut plus monter dans le van !

On a tous eu un jour (de concours!! ) du mal à faire embarquer son cheval dans le van ou le camion. Pire impossible de le faire monter ! Comment faire ?!!! Je vous rassure, on en parle justement dans cet article !

Je vais vous donner quelques astuces pour vous aider à faire monter votre cheval facilement dans un van ou un camion sans énervement, ni stress.

  • Comprendre pourquoi

img_4193

Un cheval (ou un poney) vous le savez, est un animal sensible. En général, embarquer fait parti de l’apprentissage du jeune cheval. Habitué depuis tout petit avec sa mère, un poulain gardera un souvenir positif de cet apprentissage. Cependant, un cheval qui embarquait très bien peut devenir réticent. La cause ? Un « traumatisme » pour lui. J’entends par traumatisme, toutes situations inconfortables pour le cheval: conduite et/ou freinage brusque, un stress/précipitation lors de l’embarquement, un voisin de van un peu grognon…etc. Plusieurs causes peuvent exister et nous paraître anodines mais je vous rappelle que le cheval est un être sensible: ce qui nous parait anodin peut s’avérer être une montagne à franchir pour lui.

  • Préparation de l’exercice et environnement

img_7905

Tout d’abord, installez vous au calme, van ou camion ouvert (fenêtres, portes, pont…) il faut que cela soit clair et aéré pour que le cheval voit qu’il n’y a aucun danger. N’hésitez pas à installer un ballot de foin, des carottes si vous avez une mangeoire dans le van… bref tout ce qui peut donner envie au cheval de monter. N’hésitez pas à prendre des bonbons pour le féliciter lorsqu’il fait une bonne action.

Le cheval ou le poney doit être en longe et licol. Munissez vous d’une badine. Elle doit être toujours tournée vers le bas, jamais en l’air pour ne pas paniquer votre monture.

Patience et calme sont la clé de la réussite. Il faudra répéter l’exercice plusieurs fois, voir tous les jours un petit peu (si possible), jusqu’à temps que le cheval ou le poney comprenne que tout va bien et que le van ou le camion c’est chouette. Cela peut prendre des semaines, voir des mois pour certains chevaux mais ils finissent toujours par comprendre.

Pour ma part, cet exercice m’a solutionné le problème avec ma première jument Paloma, qui ne mettait pas un pied sur le pont d’un van. Au bout d’une dizaine de fois , elle avait compris et n’a plus jamais eu de mal à embarquer.

  • But et principe de l’exercice

img_4395

Le but de l’exercice est de résister sur la longe lorsque le cheval recule ou stagne devant le pont. Lorsqu’il avance au contraire, on relâche toutes les tensions et on le félicite beaucoup beaucoup beaucoup. Il faut se placer côté gauche du cheval au niveau de son épaule pour demander toute action. Ne pas lui faire face. La badine sert à faire avancer le cheval grâce à une légère pression sur l’épaule. On peut aussi claquer avec sa langue pour l’encourager.

Il faut se contenter de peu et récompenser beaucoup dès que le cheval fait une bonne action aussi minime soit elle : même un pas doit être récompensé.

Récompense = relâchement de la longe + encouragement de la voix + bonbon.

Le secret réside aussi dans votre gestuelle, il ne faut jamais hésiter lorsque vous monter dans le van. Il faut être franc, regard tourné vers l’avant, ne pas regarder en arrière et penser positivement.

Cet exercice est inspiré de la Méthode Blondeau qui a fait ses preuves.

  • Différentes situations

 « Mon cheval ne veut pas rentrer dans le van, il reste planté devant le pont et ne veut plus avancer. »

« Mon cheval monte dans le van puis au bout de quelques instants, recule brusquement et ne veut plus remonter »

« Mon cheval monte dans le van à l’aller mais impossible de le faire monter au retour »

« Mon cheval panique pour embarquer » 

On voit souvent les propriétaires et cavaliers, prendre une longe et des cravaches pour « aider » le cheval physiquement à rentrer dans le van ! ERREUR ! Un cheval fait 10 fois notre poids ! Cette situation devient vite ingérable voire dangereuse et n’aidera pas le cheval à ancrer cette situation comme positive dans sa tête, au contraire on va l’aider encore un peu plus à s’enfoncer dans la névrose…

Ce qu’il faut faire:

Baladez votre cheval en main autour du van en le rassurant avec votre voix, n’hésitez pas à le laisser sentir, regarder… n’intervenez pas pendant cette période, laissez le faire. S’il broute à côté, c’est déjà bon signe. S’il est nerveux ou paniqué, recommencez le lendemain jusqu’à temps qu’il  soit calme aux alentours du van/camion.

Ensuite une fois cette étape franchie, emmenez-le devant le pont du van. Arrêtez vous devant le pont sans vouloir y rentrer, laissez le regarder puis sentir. S’il semble calme, la deuxième  étape est franchie. S’il recule tendez la longe et tirez légèrement, vous pouvez lui dire « Non » fermement mais calmement, il n’a pas le droit de faire ça: c’est la situation inconfortable. S’il avance, récompensez le (c’est à dire relâchement de la longe + bonbon + encouragement de la voix) : c’est la situation dite confortable.

van1

Maintenant que votre cheval est calme, à côté du van et devant le pont, il est temps d’embarquer ! Très important, il faut que vous soyez disposé  à ce que tout se passe bien c’est à dire que mentalement, vous savez qu’il va embarquer facilement. Cela peut paraître ridicule mais le fait de vous dire que votre cheval va embarquer calmement et simplement va vous décontracter et envoyer des signaux positifs via votre gestuelle à votre cheval ! Donc, baladez votre cheval autour du van puis l’air de rien, comme si vous alliez l’emmener au paddock, vous vous dirigez vers le pont franchement et calmement. Il s’arrête : résistez sur la longe et continuez de regarder vers l’avant en claquant de la langue. S’il n’avance toujours pas, titillez l’épaule avec votre badine. Dès qu’il fait un pas relâchez, puis recommencez…etc. Petit à petit, vous irez de plus en plus loin jusqu’à arriver à l’intérieur. Une fois en place, n’attachez pas votre cheval mais récompensez le en restant à côté de lui (carottes,bonbons, caresses and co). Faites le redescendre quelques secondes après en le récompensant fortement. N’hésitez pas à surjouer lorsque vous le félicitez !

Recommencez et augmentez le temps à l’intérieur du van puis progressivement, attachez le, mettez la barre arrière, puis fermez le pont…etc. Chaque étape doit être prise au sérieux et doit être progressive sous peine de voir votre travail s’effondrer en une seule séance. Ecoutez votre cheval, si vous le sentez calme et serein vous pouvez passer à l’étape suivante. Sachez vous contenter de peu et vous arrêter au bon moment, c’est à dire avant qu’il ne fasse une mauvaise action (reculer, sortir, paniquer…).


iphone-467

IMPORTANT : il faut que ça soit vous seul qui décidiez des actions de votre cheval. C’est vous le leader, pas lui. S’il fait une action non demandée comme reculer pour sortir du van par exemple, effectuez une tension sur la longe avec un « Non » ferme mais calme. Il comprendra vite que la situation confortable (relâchement, félicitations et bonbons) est la plus intéressante !


Il existe milles et une façon d’apprendre ou de réapprendre à son cheval à embarquer mais cette méthode a porté ses fruits pour moi c’est pour cela que j’ai choisi de la partager avec vous. J’espère que cet article vous aura aidé, n’hésitez pas à mettre en commentaire vos expériences ou vos avis !


** Groom Free-lance **

Je me déplace chez vous pour résoudre votre problème d’embarquement!

dsc_0156160816

Si vous habitez dans les départements Vendée (85), Loire-Atlantique (44), Maine et Loire (49) ou Deux-Sévres (79) je me déplace chez vous pour résoudre votre problème d’embarquement!

35€ la séance d’1h

Plus d’infos sur https://groomfreelance85.wordpress.com

Stéphanie Bouché Groom Free-lance SIRET: 83247990100015

 

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. CATTEAU dit :

    Bonjour, le nouveau cheval de ma fille monte 1 fois sur 3 en camion et pas du tout en van . C’est vraiment embêtant car nous l’avons acheté pour faire des concours hippiques . Deception énorme et besoin d’aide . Votre article est très intéressant. Malheureusement nous sommes dans le nord à Verlinghem.
    Connaissez vous quelqu’un ds la région qui pourrait nous aider ?
    Merci d’avance

    J'aime

    1. Bonjour
      Merci pour votre message. Malheureusement, je ne connais personne qui pourrait vous aider dans votre secteur. Bon courage!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s