[SERIE] Une saison de concours avec Tipho’zzo #5

Un Grand Prix 1m bien coaché

Je suis à Bressuire toute seule comme une grande enfin presque, je cherche mon coach Joachim, des yeux… Et oui aujourd’hui, je fais un Grand Prix 1m et j’ai la chance d’avoir mon coach présent sur le concours! Je vais prendre « un cours de saut en situation réelle de concours » hihi! Ah! Je l’aperçois à cheval, il termine son tour avec un jeune cheval sur une prépa 120.

Dring! C’est déjà la reco! Je fais un premier tour seule et Joachim me rejoint. Il m’explique TOUT… c’est simple, rien n’est laissé au hasard… on est pourtant sur un petit GP 1m rien de compliqué, mais Joachim prend le temps de tout décortiquer. Je sais ce que je dois faire de A à Z. Je suis un peu tendue, le coach est là, j’ai pas envie de me retrouver dans la même situation qu’à mon dernier concours à St Gervais c’est à dire complètement dépassée! Alors je me concentre, j’écoute, je me mets dans ma bulle. J’essaie d’être le plus possible sereine et concentrée sur ce que j’ai à faire. Joachim insiste bien sur le parcours et me demande de regarder un partant avant d’aller préparer. Il faut dire que lorsque je prends un cours chez lui, ma spécialité c’est d’oublier où je vais… Joachim a une technique bien particulière dans ses cours c’est qu’il change à chaque passage l’ordre des obstacles, créant ainsi une multitude de parcours différents à chaque cours… Et moi tête en l’air, je me trompe tout le temps… Du coup, je pense qu’à ce moment là il se dit que je serais capable d’oublier mon parcours et de me tromper… oui oui ça a le temps d’arriver!! (Boulet 2.0)

Je pars préparer mon cheval, je suis plus détendue qu’en arrivant et le fait que Joachim soit là me rassure beaucoup. Je suis prête! Hop! A cheval!

J’arrive dans la carrière de détente et là c’est vraiment mais vraiment le bazar… tout le monde saute n’importe comment, crie, pousse, tire, passe devant les uns les autres… « oxeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer » « verticaaaaaaaaaaaaaaaaal »…. c’est la foire…. je me sens pas très à l’aise… mon cheval non plus, il couche les oreilles, il a envie de botter tous ces excités du ciboulot! Du coup, je trouve une petite carrière attenante et je décide d’aller détendre sur le plat tranquillou. Je suis contente, à chaque fois pour l’instant je trouve un endroit pour détendre un peu seule, ça m’aide beaucoup pour me concentrer et surtout décompresser… mon cheval est moins énervé et moi aussi.

Une fois la détente sur le plat à peu près bien passée (coups de cul, écarts et Cie… la signature de Zozzo quoi…), je retourne dans le paddock de la mort… un peu moins de monde hystériques ouf! Joachim me fait détendre dans le calme le plus total. Petit galop, je dois trouver et choisir ma foulée: ça se passe bien! Il me fait même faire un petit demi-tour pour m’entrainer à prendre l’option… ah oui.. je vous en ai pas parlé! Pendant la reco, Joachim me pensant sans doute un peu téméraire, m’a montré une belle option à prendre… un truc genre on passe à ras le pot de fleur d’un obstacle puis on saute le truc de biais…. eeeuuuuuuuuuuuuuh comment dire…  « Moi faire ça?!! Non mais ça va pas! » au lieu de sortir cette phrase tout à fait adéquate, j’ai juste dit « Ah ok il faut que je passe là!? » Bon bon… maintenant je me suis auto-endoctriné pour arriver à faire cette P***** d’option donc pas possible de me dégonfler, j’y vais quoi! D’ailleurs, le saut après demi-tour de la détente s’est super bien passé, je suis confiante!

Moi, mon cheval, ma belle bombe de concours et ma caméra embarquée, on est prêt pour aller à la guerre!

Driiiiiiiiiiiiiiiiiiing! C’est parti! Je prends un galop de loin, un galop que je maîtrise, un bon galop quoi! Enfin moi j’ai l’impression d’aller à fond les ballons mais en vrai souvent, je n’avance pas! Donc c’est partis sur cet oxer n°1 qui se passe plutôt bien, dans la courbe pour aller sauter le n°2 Zozzo est complètement désuni, je décide d’agir avec ma jambe extérieur pour régler le truc mais malheureusement ça ne marche pas … on saute le n°2 donc à l’arrache mais ça se passe bien, la place est bonne! Le 3 juste derrière arrive un peu vite mais je fais quand même mes 6 foulées prévues. Attention! Le 4 c’est le double en sortie de virage, je remets du galop, je rééquilibre et on s’engage avec une bonne place dans ce double mais ça ne suffit pas… Bing! Une barre tombe… merde! 5 foulées et j’arrive sur mon oxer n°5 puis ligne brisée vertical n°6 avec des lampadaires et des petits ponts!!!! Oui oui des lampadaires et des petits ponts… je regarde plus le truc que le cheval…  mais ça s’enchaîne super bien! Oh purée je l’avais oublié le 2EME DOUBLE et celui là il est un peu plus gros que les autres et il a des papillons et des couleurs fluos bon sang! Je prends le temps de respirer dans ma courbe, je fais attention à bien rééquilibrer mon cheval et Hop! Hop! Le double finger in the nose!! Mais pas le temps de se faire des fleurs car l’oxer n°8 en ligne brisée arrive bien vite! On le saute bien aussi, je commence à me sentir pousser des ailes! Tellement à l’aise que j’en oublie de faire mon option de la mort sur le 9 …. la grosse nulle… je prends le grand boulevard mais je saute quand même mon vertical de biais… le truc qui ne sert pas à grand chose! Demi-tour le 10, à gauche toute le 11, soleil en pleine face! YOUHOU on a finit!!! Je suis hyper contente! On finit notre tour avec une barre et du temps dépassé à cause de mon boulevard mais très contente de mon cheval qui n’a pas hésité une seule fois et qui a la pêche!

E12 - 187 - Ama3 GP 1m - 260317

Sortie de tour le coach est content, il me dit « Dommage cette petite barre! Pas de ta faute, la place était bonne, ça arrive! » Je suis aux anges: coach content, moi contente, cheval content bref! Je ne suis pas venue pour rien! Je commence à prendre un vrai plaisir en concours avec mon cheval et j’ai l’impression que lui aussi. C’est un vrai bonheur!

Je rentre chez moi légère comme une plume… tous ces concours qui s’enchaînent sans déception, sans refus, sans pleurs… le travail paye quel bonheur!

« Je suis bientôt en vacances et si je faisais un concours sur 2 jours? » « Et si je reprenais les 105? » … ça y est je suis déjà ailleurs, déjà la tête au prochain concours… reprendre les 105 ça serait chouette… mais est-ce que je suis capable? Est-ce que Joachim va approuver??

Quand on veut mettre la charrue avant les bœufs parfois ça marche moins bien…

[La suite au prochain épisode…]

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. mlleponey dit :

    Bravo belle progression!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s