[SPÉCIAL HIVER] Monter à cheval par temps froid, les astuces pour être au chaud !

L’hiver … la saison que tout cavalier déteste ou presque … Le moment où quand tu descends de ton cheval en sautant, tu te dis que c’était pas une bonne idée… Au secours, rendez-nous l’été !!

IMG_9485[1].JPG

En attendant, comment faire pour ne pas avoir froid lorsqu’on monte et garder nos pleines capacités? On vous donne nos astuces dans cet article.

Bien s’habiller : les 3 couches !

Les adeptes de la montagne et des pays froids vous le diront : les 3 couches ! L’objectif reste simple : rester sec et maintenir une température confortable lors d’efforts en toutes circonstances !

IMG_9073[1]

  • Couche n°1 : rester au sec

La première couche est certainement la plus importante et la plus souvent négligée. En écartant la sueur de la peau, elle évite la sensation de froid due à l’évaporation de celle-ci. Cette couche fonctionne grâce à plusieurs principes reposant le plus souvent sur le caractère hydrophobe des fibres utilisées (polyester, acrylique…). Elle sèchent donc très vite. Il existe bien sûr des sous-vêtements plus chaud que d’autres. Dans la lutte contre le froid, la première couche est cruciale.

  • Couche n°2 : isolation thermique.

La seconde couche doit dissiper lentement la chaleur produite par le corps pour maintenir une température corporelle constante par conditions froides. La protection thermique à porter pendant l’effort (protection assez légère). Elle doit permettre l’évacuation massive de la vapeur d’eau, ce qui s’oppose normalement à un vêtement coupe-vent. Comme la quantité de vapeur d’eau est importante, cette couche doit pouvoir garder son pouvoir isolant même humide.

On comprend aisément que les besoins en isolation ne sont pas les mêmes tout le temps (80% de l’énergie produite pendant un effort est perdue sous forme de chaleur!) et que l’isolation thermique doit donc être adaptée. Pendant l’effort, un T-Shirt à longues manches un peu isolant est souvent suffisant pendant l’effort (jusqu’à 10-15°C), mais une polaire légère (entre 100g/m2 et 200g/m2) peut-être un plus si la température chute.

IMG_9336[1]

  • Couche n°3 : protection contre les éléments extérieurs

La troisième couche est sans aucun doute la plus chère et la plus « technique ». Il faut qu’elle permette l’évacuation des liquides sous forme de gaz (notre transpiration) et la protection des agressions venant de l’extérieur (vent, neige, pluie…). Il existe sur le marché bon nombre de vestes et manteaux imperméables qui permettent d’endosser ce rôle de protection. Ne lésinez pas sur la qualité, c’est la partie la plus importante des 3 couches !

Pour ma part, j’ai choisi la doudoune Fahrenheit de la marque Horse Pilot que j’ai testée en Lituanie (pour ceux qui sont nuls en géo, cela se situe entre la Russie et la Biélorussie). Le froid Lituanien est un froid sec et puissant accompagné parfois de vent et de neige, autant vous dire que c’était pas du test bidon !

IMG_8924[1]

Nous avons passé 4 jours à Vilnius et je n’ai pas eu froid une seule fois sous ma doudoune. Chose très importante, je n’ai pas non plus transpiré. J’ai été surprise par la légèreté de la veste, avant de partir je me suis même demandé si elle allait vraiment me tenir chaud… J’ai pu tester cela dès le premier soir où nous avons atterri sous la neige avec un vent glacial. La Fahrenheit m’a épaté par la chaleur qu’elle procure, légère mais hyper chaude.

IMG_9024[1]

La Fahrenheit est vraiment technique : elle maintient au chaud tout en conservant une extrême respirabilité. Ce que j’ai adoré, ce sont tous les petits trucs pensés pour le cavalier : mitaines intégrées, ceinture intérieure anti-froid, poche Média Kit pour y insérer son téléphone avec sortie écouteurs et enfin une capuche intégrée dans le col que l’on peut sortir ou pas à sa guise !

Je suis vraiment tombée amoureuse de cette doudoune hyper technique et en plus hyper jolie et fittée parfaitement !

Les jambes

Il existe plusieurs solutions très intéressantes sur le marché : les pantalons chauds et doublés, les pantalons imperméables et les sur-pantalons.

IMG_8913[1]

Si vous montez par temps froid et sec, l’idéal est d’utiliser un pantalon doublé d’une matière chaude et respirante. J’utilise le Winter X-Balance de Horse Pilot et j’en suis plus que fan : chaud, respirant et surtout très résistant, c’est mon allié des temps froids et sec, je ne le quitte plus !! Je l’ai aussi testé à Vilnius (Lituanie) pendant 4 jours pour savoir s’il tenait vraiment son rôle et je peux vous assurer qu’il tient chaud même avec des températures négatives !

Si vous montez par temps froid et humide, je vous conseille un pantalon chaud et imperméable. J’utilise le Kipwarm de chez Fouganza. Le rapport qualité-prix est excellent et surtout il tient son rôle à merveille : chaud et maintient au sec même sous une grosse averse.

Enfin, si vous comptez faire une longue balade ou randonnée, préférez plutôt un sur-pantalon qui vous maintiendra au chaud et au sec pendant votre virée de plusieurs kilomètre.

Protéger nos extrémités : tête, mains et petits pieds !

Qui n’a jamais eu la douloureuse sensation de descendre de cheval un peu brutalement et de s’exploser les pieds parterre ? Ou encore qui n’a jamais eu une oreille en moins après une bonne séance avec le coach en hiver ?? Bref, souvent oubliées alors que leur protection est indispensable, j’ai nommé les extrémités.

Rappelons que 30% de la chaleur générée par le corps est évacuée au niveau de la tête, il faut donc penser à protéger notre tête du froid. Sur le marché, il existe bon nombre de « cagoules » qui se logent sous le casque d’équitation afin de protéger nos oreilles et notre tête du froid. Un tour de cou sera également indispensable pour éviter que la chaleur s’échappe de notre col. Il en existe de plusieurs matières mais mon préféré reste celui en Pilou-Pilou !

IMG_9084[1]

Comme pour le corps, en conditions hivernales, le dispositif par couches peut être adapté aux mains. En dessous de vos gants d’équitation (de préférence chauds ! ), vous pouvez rajouter une paire de gants fin en soie ou polyester.


ASTUCE de GROOM 

Si vos gants sont humides, retirez-les ! Vos mains doivent rester au sec pour éviter la perte de calorie !


Pour nos pieds, c’est la même histoire ! Il faut maintenir nos petons le plus possible au chaud et au sec. Choisissez des chaussettes chaudes et plus épaisses côté extérieur, n’oubliez pas pendant votre séance de faire affluer le sang jusqu’à vos doigts de pied en les faisant bouger toutes les 2 à 3 foulées (contracter votre pied pendant 5 s puis relâcher). Bien irrigués, vos doigts de pied resteront « vivants » plus longtemps !

Enfin, la solution de la mort, consiste à mettre une chaufferette entre la botte et la chaussette qui fera office de bouillotte pendant ta mise en selle.

J’espère que cet article vous aidera à rester au chaud et au sec, en attendant si vous avez des astuces hiver à nous partager, n’hésitez pas à les mettre en commentaire !


Pour ceux qui veulent voir notre Winter Challenge Horse Pilot à Vilnius, on vous laisse découvrir la vidéo :


 

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Salut 😊. Tu te doutes que la randonneuses montagnarde qui bivouac par -12°C est équipée grand froid 😋
    Les 3 couches : tu parles de matières synthétiques. Je conseille le chanvre pour son énorme capacité absorbante.
    Avec le sac à dos, j’ai pour habitude de changer régulièrement cette première couche.
    Mon pantalon est fait maison avec un tissu deperlant trop top.

    J'aime

    1. Super merci pour tes astuces!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.