[SANTÉ] Comment traiter efficacement la Dermite Estivale chez le cheval ?

La Dermite Estivale Récidivante des Equidés est une affection de la peau bien connue chez le cheval qui apparaît essentiellement entre le printemps et l’automne. Elle est provoquée par une allergie aux piqûres de moucherons Culicoïdes qui provoquent de très fortes démangeaisons. Une fois que le cheval déclare la maladie, celle-ci est comme son nom l’indique récidivante, elle va donc réapparaître en s’aggravant chaque année à la même période. Bien diagnostiquer cette maladie permet de mieux la traiter afin de soulager votre cheval.

img_0296.jpg

Les Symptômes

Les démangeaisons sont généralement localisées au niveau de l’encolure, du garrot et de la base de la queue mais peuvent atteindre d’autres parties du corps. On retrouve plusieurs stades dans la maladie :

Stade 1 : Apparition de boutons peu visibles à cause des crins. Le cheval commence à se gratter.

IMG_5116[1]

Stade 2 : Démangeaisons de plus en plus fortes. Le cheval se gratte partout où il peut (contre un arbre, un poteau, dans son box…etc.) Le haut de la queue est généralement ébouriffé, les crins de l’encolure peuvent être arrachés au niveau de la zone de grattage.

allergie
Image provenant du site af-cheval-frison.com

Stade 3 : le cheval se gratte au sang (zones de piqûres à vif). Le cheval présente de fortes douleurs au niveau des piqûres. Dans certains cas, il ne peut plus être monté à cause des frottements de la selle au niveau du garrot atteint.

dermite-estivale-photo
Image provenant du site lepaturon.com

Stade 4 : Cheval nerveux, agité, amaigri suite aux démangeaisons intenses. Stress important. Épaississement de la peau dans le cas chronique. Zones purulentes avec complications bactériennes. (Cas grave, consultez votre vétérinaire ! )

dermite20estivale20fin20aout202016
Image provenant du site hippo-top.com

LE SAVIEZ-VOUS ?

Cette pathologie n’est pas contagieuse mais potentiellement héréditaire. Les poneys sont les plus prédisposés à la DERE. Chez les Shetland, Welsh ou encore Islandais elle est héréditaire. Les Frisons et Pur-Sang Arabe sont également plus fréquemment atteints mais toutes les races peuvent déclarer cette maladie.


Prévention

La prévention est très importante dans la gestion de la maladie. Plus vous éloignerez les insectes de votre cheval, moins il y aura de piqûres, moins l’allergie se déclarera. La prévention comme son nom l’indique est efficace avant l’apparition des lésions.

Le répulsif anti-insecte

Il est très important de ne pas lésiner sur les répulsifs et d’en asperger votre cheval le plus souvent possible. Il en existe beaucoup sur le marché et nous avons testé pour l’occasion le Derfly de la marque Animaderm, c’est un anti-insecte naturel extrêmement efficace à appliquer au gant à rebrousse-poil sur les zones stratégiques de votre cheval. Pas besoin d’en mettre des tonnes, c’est très économique. Il tient entre 24h et 48h.

derfly

Mais vous pouvez également fabriquer un anti-insecte vous-même, consultez l’article [DIY] Fabriquer son anti-mouche « maison » .

Couvertures et masques

IMG_0292.JPG

Vous pouvez lui mettre une couverture anti-insecte et un masque à chaque sortie au paddock ou en permanence s’il vit au pré. Attention ! Vérifiez quotidiennement que la couverture ou le masque ne le blesse pas.

Bonnes habitudes

Ces principes simples protégeront votre cheval contre les piqûres d’insectes :

  • Éloignez votre cheval des zones humides (marais, étang, lac…) d’au moins 500 mètres.
  • Rentrez vos chevaux systématiquement la nuit de mars à septembre (dans un bâtiment fermé)
  • Traitez votre bâtiment avec des répulsifs : soit en installant des moustiquaires, soit en utilisant des produits (naturels de préférence 😉 !) ou encore des pièges à insectes.

ASTUCE HOMÉOPATHIE

Pour éviter la récidive, certains propriétaires d’équidés utilisent en prévention le Rhinallergy de chez Boiron. C’est un traitement homéopathique pour humain mais qui fonctionne aussi chez les équidés. A donner juste avant le printemps.GTIR7361[1].JPG


Traitement efficace contre les démangeaisons

Il existe bon nombre de traitements pour la DERE : des remèdes de grand-mère en passant par les anti-histaminiques ou les Corticoïdes. A noter que les Corticoïdes sont à utiliser en dernier recours car c’est un traitement lourd, ils ne peuvent être prescrits que par les vétérinaires.

Si votre cheval commence à se gratter, je vous conseille de commencer par le traitement naturel efficace ci-dessous que j’ai testé et qui a très bien fonctionné sur mes chevaux. En cas de doute ou de complications, n’hésitez surtout pas à consulter votre vétérinaire.

La marque française Animaderm et sa gamme de produits naturels

8.jpg

Tipho’zzo et Indiana, mes chevaux se sont mis à se gratter fortement la crinière et la queue à la venue du printemps. Ils se sont fait littéralement attaqué par les Culicoïdes. Je cherchais donc un produit naturel et efficace et c’est là que je suis tombé sur la marque Animaderm. Il existe toute une gamme de produits adaptés à chaque problème.

Ce que j’ai fortement apprécié chez cette marque, c’est qu’ils sont disponibles par mail ou téléphone pour vous proposer une solution adaptée. Ne sachant pas quoi choisir parmi leurs produits, je les ai contacter par téléphone. Après un questionnaire assez simple sur l’environnement, l’alimentation, les habitudes et les problèmes de démangeaison de mes chevaux, on m’a proposé un protocole de soin adapté et qui a parfaitement fonctionné.

LE PROTOCOLE

Voici le protocole que j’ai utilisé sur mes deux chevaux :

  • Step 1 : Laver tout d’abord entièrement votre cheval avec le Tea Tree Shampoo. Bien sécher son cheval.
  • Step 2 : Appliquer à l’aide d’un gant le Derfly (anti-insecte) sur les zones stratégiques. A renouveler tous les 24/48h.
  • Step 3 : Appliquer sur la crinière et la queue en fonction du type de peau de votre cheval le Derfen Original (peau fine) ou le Derfen Clear (peau sèche, épaissie). A renouveler 1 à 2 fois par semaine.
  • Step 4 : Appliquer la crème D.O.C sur les parties sensibles ou sans crins (poitrail, mamelles, intérieur de la cuisse, pâturon… etc.).

 Méthode d’application du Derfen Original (lotion) : 

IMG_E9900.JPG

  1. Appliquez le Derfen (lotion) sur la queue et/ou la crinière uniquement sur les zones grattées  (pas la peine de traiter une peau saine) directement sur la peau, entre les crins et massez légèrement pour faire pénétrer (un gant est fourni pour éviter de s’en mettre plein les doigts). Il n’est pas nécessaire d’en appliquer des tonnes. Le produit étant sans eau, il n’y a aucune perte et il faut éviter l’engorgement de la peau. Celle-ci a besoin de respirer. Le produit va avoir une importante pénétration dans l’épiderme et va en quelque sorte « anesthésier » les zones qui démangent. Votre cheval va donc s’apaiser. 
  2. Appliquer de nouveau le Derfen 3 ou 4 jours après seulement, de la même manière que le premier jour puis 1 à 2 fois par semaine maximum.
  3. A noter qu’il existe aussi le Derfen Clear qui convient pour peau sèche, rugueuse et épaissie.
IMG_E9906.JPG
La crème « D.O.C. » : c’est la version crème du Derfen Original mais sa composition est applicable sur tout type de peau. On met le DOC sur les parties sensibles (membres, ventre, etc.) sans crins, donc sur tout le corps, hors crinière et queue. Il va réparer calmer et réparer les morsures dues au grattages, protéger des piqûres dans les oreilles, au poitrail…etc. et faire régénérer les zones endommagées ultra rapidement.
derfly
Le Derfly est un anti-mouche mécanique, c’est-à-dire qu’il empêche la majorité des insectes de se poser sur le poil et donc de piquer. Pour cela, une 
seule condition : le mettre à l’aide d’un gant (de toilette par exemple) à rebrousse poil sur les zones stratégiques où les insectes ont tendance à se poser (tout le corps n’est pas utile). 
Par contre, un petit bémol, sur les poils très courts, il a tendance à tenir moins longtemps. 
(Mais pour cela il existe un baume, le Natjely ). Suivant la longueur du poil, le Derfly tient entre 24 et 48h. On peut l’appliquer en même temps que le Derfen.

natjely

 

IMG_E9908Le Tea tree shampoo : au delà de rendre le poil extrêmement luisant, est un shampoing calmant, pour les dermites comme les gales de boue. Il est aussi décongestionnant. Il dépose une pellicule de protection sur la peau, pour remplacer le sébum qui a été enlevé par le shampoing (comme tout shampoing). Ainsi la peau est protégée pendant les 24h où le sébum se reconstitue. (importance de ne pas laver tous les jours un cheval).

RÉSULTAT

Au bout d’une semaine, les deux ne se grattaient plus du tout, les petits boutons et croûtes ont disparus. J’en applique en entretien 1 fois par semaine pas plus. Ce sont des produits naturels très efficaces, je suis vraiment satisfaite du résultat, surtout que peu de produit suffise ! C’est vraiment très économique. Le petit bémol c’est que le Derfen Original et la crème D.O.C sentent vraiment très mauvais ! Pas étonnant que les insectes ne veulent plus approcher mes chevaux !!

Cependant, il est tout de même important de préciser que les produits Animaderm traitent la conséquences (grattages, piqûres, démangeaisons…) mais ne vont pas traiter la causes de l’allergie (due aux Culicoïdes ou à une nourriture trop riche par exemple). Il est donc important de trouver la cause de l’allergie de votre cheval pour éviter les récidives et pour cela il est indispensable de consulter votre vétérinaire.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.