STARTER PACK du Cavalier en Hiver ❄️

Quand on est cavalier, notre passion est sans faille. Peu importe le temps, la saison, les circonstances, il pourrait y avoir la fin du monde que nous irions quand même aux écuries ! On est d’accord là-dessus.

Seulement, même si on va toujours au cheval avec plaisir, il arrive qu’on ait besoin de quelques accessoires pas si superflus, pour passer un moment encore plus agréable.

Comme c’est de saison, nous vous avons préparé une petite checklist des indispensables de l’hiver !

Des bottes en caoutchouc et des chaussettes (pleins)

Parce que oui, quand il pleut des cordes, que la carrière ressemble à un gué de cross géant et que les paddocks s’apparentent à des bains de boue, il est inutile de sortir ses plus belles bottes en cuir.

Les bottes en caoutchouc sont donc notre meilleur allié pour tout ce que l’on fait à pied. Non, non, cela ne concerne pas 90% du temps que nous passons aux écuries, pas du tout…

Attention toutefois à choisir des bottes en caoutchouc à votre taille. Oui ça peut paraitre idiot mais je préfère préciser. Prendre des bottes un peu plus grandes sous prétexte qu’on pourra les mettre avec des chaussettes épaisses ne sert à rien. Vous aurez l’air ridicule, vos bottes se coinceront dans la boue et vous vous retrouverez dans le pré en chaussettes. Paroles d’expert dans le domaine, c’est pas hyper cool.

Ce sont des chaussettes moches

Comme je viens de vous le dire, il arrive parfois des malheurs à nos chaussettes. Si, pour la moindre raison, une de nos chaussettes se retrouve mouillée, c’est l’assurance d’attraper froid. Oui, ma grand-mère dit cette expression, pourquoi ?

J’ai pris l’habitude de venir aux écuries avec différentes paires de chaussettes. Une dans les bottes en caoutchouc que je change pour une que je mets dans mes bottes en cuir avant de monter. Ainsi j’ai toujours les pieds au sec et donc au chaud !

Oui, cela fait deux paires de chaussettes à mettre au sale en rentrant à la maison mais que voulez-vous, c’est le prix de la santé des pieds (sans jeu de mots bien entendu).

Des gants (parce que les moufles c’est pas une bonne idée)

Voici des moufles, même si vous crevez d’envie d’avoir les mêmes, ce n’est pas très pratique pour monter…

Les gants nous sont indispensables pour deux raisons. Premièrement, ils protègent nos mains et deuxièmement, ils nous isolent du froid. Peut-être que vous montez déjà avec des gants et que vous conservez ainsi des mains douces et une belle peau de bébé. Quand on est habitués à en porter, monter sans est une torture. Coucou les ampoules le long des doigts qui mettent des semaines à partir !

Concernant le froid, les gants sont nos meilleurs amis. Essayez de faire quelque chose avec les mains congelées et recroquevillées sur elles-mêmes, c’est mission impossible ! Alors quand il faut monter, être délicat et doux mais que nos mains paraissent être des blocs de béton, on se retrouve bien loin de l’École de la Légèreté.

Une bonne veste étanche (ou un sac poubelle)

Même quand on monte en manège et que nos chevaux dorment au box, il est nécessaire d’avoir une veste étanche. Déjà parce qu’il arrive qu’il pleuve et à moins que vous ne puissiez rentrer votre voiture dans les écuries, vous allez passer par l’extérieur. Ensuite, parce que les vestes étanches sont souvent coupe-vent et vous protègent donc du froid issu du courant d’air.

Vous ne rêvez pas, ceci est bien un sac poubelle…

Si vous n’avez pas ce type de veste, un sac poubelle fera très bien l’affaire. Alors certes vous serez absolument ridicule, mais vous serez à l’abri !

J’ai acquis cette technique une fois où j’étais ramasseuse de barres sur un concours hivernal où la météo était particulièrement défavorable. Je suis peut-être à l’origine de plusieurs 4 points de dérobade parce que je faisais peur aux chevaux mais c’était ça où la pneumonie. Sorry not sorry.

Le Combo Bonnet/écharpe

Bon là y’a pas d’écharpe mais pour pas vexer Steph on va dire la photo fait l’affaire quand même…

Porter une écharpe est un choix judicieux pour notre santé et notre intégrité. Passez donc une après-midi hivernale dans les écuries sans écharpe, vous verrez que le lendemain vous pourrez chanter Manhattan-Kaboul en faisant à la perfection la voix de Renaud et celle d’Axelle Red.

Attention par contre à choisir une écharpe que vous ne mettez pas ailleurs qu’au cheval. Sinon, vous sentirez le poney malgré vous et c’est fou le nombre de personnes qui trouvent ça inconfortable… « deux étrangers au bout du monde, si différents ».

Cependant pour votre sécurité, attention à ne pas monter avec votre écharpe qui, j’en suis sûre, vu le nombre de Popo ici présente, serait un accessoire noté Level 9000 sur l’échelle de la dangerosité équestre de Richter – Be careful !

Accessoire tendance indispensable dans ce combo : le bonnet (pour garder ses oreilles et son cerveau au chaud). En plus, un bonnet sera très pratique pour camoufler les cheveux gras collés par la bombe quand on descend de cheval.

Petit conseil entre nous, évitez les bonnets à pompons ! C’est une prise facile pour nos chevaux et croyez moi, vous n’avez pas envie de mettre un bonnet plein de bave de poney ! Chez Ponycorn on est pas neuneus, on a créé des bonnets avec Pompons déclipsables comme ça… t’enlève ton Pompon avant que Kiki ne le lèche… malin be like !

De la lessive et un sèche-linge (ou un radiateur ça fera l’affaire …)

Oui, de la lessive ! Vous verrez que votre stock de détergent est plus vite consommé en hiver et ce pour une raison bien simple : l’odeur.

Nous on est à l’ancienne, on fait la lessive à la main et au Savon de Marseille SVP

En hiver, les températures basses ne nous empêchent pas de transpirer et avec la sueur vient les mauvaises odeurs. Ce qui nous arrive à nous, arrive aussi à nos chevaux. Ainsi, faire à câlin à Pony Depp après la séance ne vous apportera qu’un joyeux mélange de mauvaises odeurs. Enfin ça sert aussi à faire un pacte de transpi, c’est le même principe qu’un pacte de sang mais en moins douloureux, quoi que…

Non c’est pas chez moi… j’ai pris la photo sur Internet…

C’est pour cette raison qu’en hiver, on peut difficilement remettre plusieurs fois de suite les mêmes tenues. Mais nous avons tous et toutes cette veste préférée, ce pantalon épais ou ce sous-pull bien chaud sans qui on ne se voit pas mettre le nez dehors. Alors en dépit de nos convictions écologiques, nous sommes presque obligés de faire des machines.

Faire des lessives pour pouvoir remettre son meilleur sous-pull c’est bien beau, mais encore faut-il que ça sèche.

Je vous déconseille absolument de mettre un vêtement humide pour aller dehors en hiver ! Alors non, votre pantalon ne va pas geler et durcir et vous empêcher de marcher, on n’est pas à Montréal ici, calme toi mon p’tit gars (et les Canadiens faites du bruit !! ). Mais votre vêtement restera mouillé et là, c’est certain, vous tomberez malade, parole d’Inuit.

Pantalons de rechange (beaucoup)

Rare image de Popo presque debout…

Un peu à la manière des chaussettes de rechange, il est parfois utile d’avoir un pantalon de rechange dans son casier ou sa voiture.

Imaginez la scène : vous arrivez aux écuries une journée d’hiver; vous êtes en avance car vous devez aller chercher votre cheval au paddock. En y allant, vous vous embourbez, vos bottes en caoutchouc trop grandes se coincent dans la boue et, c’est inévitable, vous déchaussez. Allez hop, les deux pieds en chaussettes dans la gadoue. Pour peu que votre cheval soit joueur et qu’il ne se laisse pas attraper facilement, si vous devez lui courir après, la chute est assurée (en effet, les chaussettes à crampons n’existent pas encore).

Donc si on résume, vous avez les deux pieds, les fesses et les genoux mouillés de boue. Vous n’allez pas pouvoir monter comme ça ! Croyez-en ma vieille expérience, on ne peut pas monter comme ça, pour des raisons évidentes de respect personnel.

THE MOST IMPORTANT : Une bouteille isotherme

Parce que rien de tel, quand on vient de vivre l’expérience du point précédent de se réchauffer avec un bon vin café chaud !

Ceci est une bouteille de vin jus de pomme chaud…

Une gourde isotherme vous permet de continuer à vous hydrater (avec ce que vous voulez, je ne juge pas) sans devoir avaler des glaçons. Vous pourrez aussi vous servir de son contenant pour plein de trucs funs comme…dégeler votre pare-brise en partant des écuries ou laver votre mors à l’eau tiède.

Aussi, vous pourrez vous servir d’une bouteille isotherme en été pour vous désaltérer avec un bon cocktail jus de fruits bien frais !

Je suis sûre que vous avez, vous aussi des indispensables de l’hiver que personne ne comprend !

A très vite, 

Elisa 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.